Cet article est la retranscription « approximative » de la vidéo ci-dessous:

Lien vers la vidéo Youtube

On a très souvent l’impression d’être spectateur de notre propre vie et va s’étonner de la routine dans laquelle on est installé et dans le manque de nouvelles expériences que l’on a la chance de vivre. Cette impression est encore plus accentuée aujourd’hui, dans le sens où les réseaux sociaux font partie de notre quotidien et on a l’impression de passer à côté de notre vie en voyant les personnes que l’on suit faire des choses formidables.

Jim Carrey dans le film Yes Man, va jouer le jeu de dire oui à toutes les opportunités du jour au lendemain suite à un séminaire de développement personnel et il va passer d’un état végétatif dans son canapé à devenir acteur de sa vie en saisissant toutes les bonnes opportunités qui se présentent à lui.

Grâce à ce feel good movie, on va pouvoir parler de 3 clés qui nous permettront de mieux saisir pourquoi on peut se saboter et s’empêcher d’avancer et comment sortir de cette spirale qui peut devenir vraiment négative !

Clé 1 – Comprendre ce qui nous pousse à ne pas saisir les opportunités

Tout d’abord il est essentiel de comprendre ce qu’est une zone de confort. La professeure et chercheuse Américaine Brené Brown propose la définition suivante : 

« La zone de confort c’est l’espace où l’incertitude, le manque et la vulnérabilité sont réduit au minimum […] l’espace où nous avons le sentiment d’avoir un certain contrôle » – Brené Brown

Maintenant que l’on a la définition on peut constater que l’on a très naturellement tendance à se créer des excuses pour rester dans sa zone de confort. 

Jim Carrey entrain de chercher son futur bobard

Ca vous est sûrement arrivé et c’est quelque chose qui de tout manière arrive à tout le monde. Vous vous êtes créés des barrières mentales pour éviter d’agir ou saisir une opportunité. Et la grande majorité du temps, c’est sous forme de mensonge que l’on se fait soi-même. Comme par exemple “je m’y mettrai demain !” ou “non je ne vais pas aller à cette sortie ça va être nul et en plus, je n’aime pas ces gens là”.

Ces mensonges permettent d’éviter de sortir de sa zone de confort et on va se convaincre d’une vérité qui est fausse. 

Faire quelque chose que l’on ne contrôle pas complètement peut nous exposer à l’échec et aux jugement des autres. On va essayer de se protéger de ces situations en se convaincant via des mensonges.

Le résultat de ce processus mental, c’est que vous allez procrastiner et rester dans votre quotidien très confortable, sans risques, mais aussi sans nouvelles expériences, sans surprises. Je vais conclure la première clé en citant Tim Ferriss “Ce que nous craignons le plus de faire est généralement ce que nous avons le plus besoin de faire” – Tim Ferriss

« Ce que nous craignons le plus de faire est généralement ce que nous avons le plus besoin de faire »

Tim Ferris

Clé 2 – Il faut accepter de perdre le contrôle pour sortir de sa zone de confort

Sortir de sa zone de confort implique de ne plus avoir le contrôle complet de ce qui nous arrive. Cela va forcément générer du stress. Il convient de gérer son stress pour qu’il soit suffisant pour nous pousser hors de nos limites, mais pas trop non plus pour éviter qu’il nous impacte négativement. C’est un peu comme un sportif qui veut s’améliorer en musculation, il va être amené à stresser ses muscles pour faire en sorte qu’ils se développent, mais pas trop non plus pour éviter les blessures et l’épuisement. Il faut rester raisonnable et agir de manière progressive pour durer dans le temps !

Il n’y a pas de méthode universelle pour sortir de sa zone de confort. Carl va accepter le défi de dire oui à toutes les occasions qui se présentent. C’est carrément extrême comme méthode et ça va se retourner contre lui à un moment du film.

Pour être plus raisonnable que Carl et éviter de tomber dans l’excès, on peut se faire une promesse à nous même. Cette promesse peut être de faire au moins une chose par jour que l’on ne faisait pas avant pendant une durée de 1 mois.

« Je me suis foutu dans un sacré galère … »

Par exemple, aller boire un verre en terrasse ou enfiler vos baskets pour aller courir un peu. Laissez libre court à votre imagination, le principal, c’est que vous fassiez des choses inhabituelles pour vous qui vous permettront d’avoir un déclic et d’être dans une dynamique d’actions.

Je vais vous donner une petite citation de Anders Ericsson que je trouve intéressante.

La plupart des apprentissages se font à la limite de la zone de confort

Anders Ericsson

A la fin du mois, vous pourrez faire le bilan de ce que vous a apporté cette promesse et vous pourrez décider comment vous allez reconduire la démarche pour sortir un peu plus de votre zone de confort, sachant qu’en vous ouvrant à de nouvelles choses, vous avez par définition étendu votre zone de confort !

Clé 3 – Dire oui, être ouvert et tenter des choses vous amènera du positif

Il y a un lien entre votre comportement et les choses plus ou moins positives qui peuvent vous arriver.

Pour illustrer ce que je viens de dire dans le film, Carl va attirer la sympathie de gens positifs en étant ouvert à ce que la vie va mettre au travers de son chemin. Par exemple, grâce à son action de raccompagner en voiture un SDF, il va attirer l’attention et la sympathie de la fille avec qui il va se lier d’amitié pendant le film qui pourrait bien changer sa vie.

Bien qu’il se mette dans des situations où il n’a pas le moindre contrôle, il va rencontrer des gens qui vont lui rapporter socialement et matériellement qu’il n’aurait pas pu croiser en restant dans sa zone de confort, chez lui. Par exemple, il va recevoir une promotion au travail pour avoir accepté de d’apporter son aide à son chef alors que tous les autres employés ont refusé.

Carl surpris d’avoir attiré du positif dans sa vie en étant plus ouvert

Évidemment, vous ne recevrez pas forcément du positif à chaque fois que vous agirez de façon positive, mais à l’inverse, vous pouvez être quasi sûr de recevoir du négatif à chaque fois que vous agirez de façon négative !

Pour résumer

Il ne faut pas tomber dans l’excès et se sentir obligé de faire des milliers de nouvelles choses pour sortir de sa zone de confort. Si notre quotidien nous convient, tant mieux, mais il y a quand même du bon à essayer de nouvelles choses régulièrement. On est jamais à l’abri de nouvelles activités qui vont nous plaire.

On va avoir plus de facilité à se trouver des excuses pour ne rien faire mais il faut trouver un moyen de se motiver à passer un minimum à l’action. C’est une dynamique à lancer qui vous permettra d’étendre votre zone de confort et de multiplier vos potentielles sources de plaisir et vos possibilités !

Et je vais conclure le résumé par une dernière citation de Brian Tracy

Pour réaliser quelque chose que vous n’avez jamais atteint avant, vous devez être quelqu’un que vous n’avez jamais été avant

Brian Tracy

N’hésitez-pas à laisser un commentaire si vous souhaitez me faire vos remarques et je vous dis à bientôt pour le prochain article !

🎥 LE FILM :

Lien vers le DVD et le lien vers le Blu-ray https://amzn.to/36oPYBb

🎬 MON MATÉRIEL :

L’appareil photo Canon 6D Mark ii

L’objectif Canon 24-70 mm f/4.0 L

Le micro YETI et bras articulé

Laisser un commentaire

*

code